Phobie sociale et trouble obsessionnel compulsif (étude de cas)

Le docteur Andrew Kaufman est un médecin naturopathe spécialisé dans les troubles de la famille. Il exerce en Arizona dans sa clinique.

Il soigne avec succès les troubles psychiatriques avec l’homéopathie.

Voici une première étude de cas que je traduit de son site internet : The tree of life

Phobie sociale et trouble obsessionnel compulsif

Jérémy (pseudonyme), âgé de 28 ans est venu à notre clinique en 2013 car il se plaignait de peur et d’anxiété quand il se retrouvait en société et en particulier quand il était confronté à la foule ou à la présence de femmes.

Rien que la pensée de devoir apparaître devant un grand groupe de personnes ou de devoir sortir avec une femme provoquait en lui des crises d’angoisse et une transpiration abondante. La peur et l’anxiété que lui provoquaient les femmes, la faible estime de soi et la peur du rejet ont empêché Jérémy de fréquenter et de nouer une relation.

De plus, Jérémy a également souffert au cours des 12 dernières années  de pensées persistantes, obsessionnelles, et désagréables de sexe, de colère et de haine de soi.

Jérémy a affirmé avoir des antécédents de trouble obsessionnel compulsif à l’âge de huit ans, bien qu’il n’y ait jamais eu de diagnostic formel. Un diagnostic confirmé au lycée de trouble de déficit de l’attention, ainsi que des attaques de panique récurrentes avec transpiration abondante ont également été décrits.

Les deux parents  souffraient de maladie mentale. Une histoire médicale complète a aussi mis en lumière une précédente addiction à la drogue et à l’alcool. Toutefois, Jérémy a indiqué être sobre en 2013, avec seulement une rechute en 2012.

Jérémy  ruminait constamment les événements malheureux dans sa vie, il était très sensible à la lumière vive en intérieur et en extérieur et avait des fringales pour les aliments salés.

Jérémy a immédiatement réagi à la première dose de NATRUM MURIATICUM et a reçu plusieurs doses supplémentaires de différentes forces sur une période de 18 mois. Jérémy s’est inscrit à l’université en contrôle continu tout en travaillant à temps partiel et s’est mis activement à la recherche d’une compagne, sans peur, au cours des premiers mois du traitement. Jérémy a aussi rejoint une église locale et a commencé à parler à des groupes de taille moyenne au sein de l’église. Jérémy est heureux de rapporter que depuis janvier 2015, les pensées obsessionnelles compulsives qui le tourmentaient, l’anxiété, la peur et les attaques de panique ont disparu pour faire place à un nouveau sentiment de confiance en soi. Il a reçu sa licence en 2015 et se prépare à la maîtrise en 2016.

Avertissement :

Des progrès significatifs ont été faits dans ce cas précis, mais ce type de condition demande une prise en charge continue et attentive. Ceci peut inclure un changement dans le dosage du traitement homéopathique, ainsi que la possibilité d’un nouveau traitement homéopathique dès qu’ il y a des changements significatifs dans la manifestation des symptômes.

NATRUM MURIATICUM soigne l’obsession du contrôle et de la solitude.

Posted in Trouble obsessionnel compulsif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *