Le professeur Raoult, le couple Buzyn-Lévy et le covid-19

Alors que le professeur Didier Raoult, expert scientifique français des maladies infectieuses, mondialement reconnu et respecté par ses pairs, sauve des vies à Marseille avec son traitement d’hydroxychloroquine, le journaliste de Marianne brosse de lui un portrait très peu flatteur.

En effet, l’article « Didier Raoult et le milieu médical parisien : histoire d’une détestation réciproque »

publié par Marianne est très intéressant car au lieu de soutenir le professeur dans sa tentative de sauver des vies avec le traitement qu’il propose, le journaliste lui fait en quelque sorte son procès.

Il est tout d’abord moqué : « à mi chemin entre Panoramix et Gandalf »

Il est ensuite décrit comme quelqu’un d’exécrable :

 » il méprise les médecins parisiens donneurs de leçon », « il méprise le système médical qu’ils incarnent » et ce mépris est accentué par « toutes les sources interrogées l’affirment ». C’est comme si Marianne voulait nous faire croire que « ce mépris » est une caractéristique du professeur Raoult, parce que  c’est un « Marseillais qui ne cultive pas la modestie, qui se targue d’être le numéro un mondial et qu’il a un goût prononcé pour l’irrévérence et l’affrontement ».

A l’inverse, Yves Lévy est décrit comme quelqu’un de respectable.

Il a été PDG de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale de 2014 à 2018, il est l’époux de l’ex-ministre Agnès Buzyn et il est une  « sommité » « si représentative du milieu de la recherche médicale parisienne. »

Cependant, d’après Raoult, Lévy  n’est pas « un praticien de soin » , il ne fait pas son travail et il fait dépenser des milliards  dans la recherche illusoire d’un vaccin contre le virus du sida qui à ce jour n’a jamais pu être identifié. Ce que le professeur Luc Montagnier a pris pour un virus, n’était que des débris de cellules normales!!! Dans ces conditions, comment peut-on faire un vaccin sur quelque chose qu’on ignore, d’où le terme de Raoult de « recherche illusoire » Voir le documentaire « Le nouveau virus de l’empereur »

Nous apprenons  aussi que pendant  qu’il est PDG de l’Inserm, Yves Lévy cherche à accumuler les mandats en se présentant aussi comme candidat au CNRS et  il cherche aussi à s’accaparer les IHU (instituts hospitalo universitaires), dont l’IHU du professeur Raoult à Marseille, en transformant leur statut de fondations   indépendantes de l’Etat  en GIP (groupements d’intérêts publics) grâce à l’intervention de sa femme Agnès Buzyn, alors ministre de la santé qui en profite aussi pour essayer d abaisser  les crédits des IHU de 400 millions à 200 millions.

Il faudra que le professeur Raoult se batte et que  le neurologue suisse Richard Frackowiak, président du jury international des IHU,  démissionne avec fracas pour dénoncer ce changement du mode de gouvernance des IHU pour que finalement ils aient gain de cause!

Nous pouvons donc en conclure que ce qui motive Yves Lévy et sa femme Agnès Buzyn, n’est ni la médecine, ni la santé des gens mais plutôt l’argent et le pouvoir.

Nous apprenons aussi qu’Yves Lévy, soit disant « une sommité dans le monde médical parisien » est quelqu’un qui se venge.  Il accuse le professeur de « harcèlement à l’IHU de Marseille »  pour le décrédibiliser auprès du monde scientifique,  il lui envoie les comités d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) de l’Inserm et du CNRS et il n’attribue pas le label de l’Inserm aux unités de recherche du professeur Raoult alors que celui ci a reçu le grand prix de l’institut en 2010.

C’est dans cette atmosphère exécrable de règlement de compte que le covid-19 fait son apparition et parce que le professeur Raoult n’a pas reçu la labellisation de l’Inserm et qu’il est toujours dans le collimateur du couple Lévy-Buzyn que le traitement à l’hydroxychloroquine est mis sous silence puis est classé par la Ministre au même standard que la chloroquine et déclarée « substance vénéneuse » en janvier 2020 avec pour conséquence le Conseil scientifique, qui souhaite attendre six semaines pour avoir les résultat des études cliniques sur la chloroquine… »

Tandis que le professeur Raoult s’insurge  des « bâtons dans les roues » qu’il a reçus de l’Etat à propos de l’émergence d’un potentiel traitement du covid-19, le pédophile Daniel Cohn-Bendit, agacé, lui prie de « fermer sa gueule » et c’est Yves Lévy, qui a obtenu le Conseil d’Etat après l’Inserm, qui va attendre un mois avant d’intégrer l’hydroxychloroquine à un test clinique européen et c’est lui qui va conduire le test pour la France!!!

Alors d’après vous, qui est le plus exécrable, le professeur Raoult qui cherche à exercer son métier avec efficacité dans la tranquillité et à sauver des vies ou le couple Buzyn-Lévy, cupide, qui n’hésite pas à mettre la vie des gens en danger?  Il n’est pas très réjouissant de savoir que le test de l’hydroxychloroquine pour la France est entre les mains d’ Yves Lévy car nous pouvons en déduire qu’il va encore essayer d’entraver le chemin du professeur Raoult au détriment de la santé et même de la vie des français.

Ce que le professeur Raoult dénonce depuis 2003, c’est que la France est »un des pays les moins bien préparés à un problème d’épidémie massive » et que « L’Inserm ne finance pas la recherche médicale, mais la recherche à propos de la médecine. Il y a un problème de fond derrière cela, que j’ai mis en lumière. » A priori, si le professeur Raoult est discrédité, c’est plus parce qu’il a mis « en lumière un problème de fond » que sa personnalité originale et apparemment cela dérange. Le fait qu’Yves Lévy ait voulu mettre la main sur les IHU et en finir avec leur indépendance montre une volonté d’un contrôle total sur la recherche au profit des intérêts financiers. Si on réduit au silence des gens comme le professeur Raoult, alors big pharma peut faire tout et n’importe quoi comme lancer une épidémie et ensuite vendre un vaccin.

Nous pouvons nous rendre compte que le journal Marianne nous donne l’information en pervertissant la réalité. Si le journaliste diabolise le professeur Raoult en mettant l’accent sur sa personnalité  soit disant « exécrable »au profit d’un Yves Lévy soit disant « une sommité », c’est parce qu’il doit cacher ce qui se trame derrière tout ça.

Il inverse les rôles et en faisant une deuxième lecture, on s’aperçoit que le personnage exécrable est plutôt Yves Lévy et la sommité plutôt le professeur Raoult et il fait un tapage autour du professeur Raoult pour que l’information essentielle, « le problème de fond » passe inaperçu.  C’est comme cela que les médias, qui appartiennent à l’élite financière nous manipulent et nous mentent. Inverser les rôles, noyer le poisson dans l’eau pour cacher la vérité et  aboutir à un énorme mensonge que l’on répète encore et encore pour qu’il devienne un semblant de vérité!

Les gens se demandent pourquoi il y a eu tant de dysfonctionnement en France. Certes, le gouvernement a congédié Agnès Buzyn mais personne ne parle d’Yves Lévy. Qui se cache derrière Yves Lévy? De qui reçoit-il les ordres? La crise du covid-19 ramène encore une fois le problème de la France à une petite élite criminelle qui parasite le pouvoir !

Et pour aller plus loin, on peut se demander si le covid-19 est réellement un nouveau virus?  Pour certains scientifiques, le virus H1N1, le SARS et le Covid-19 sont la même chose. C’est notamment le point de vue de certains médecins  comme le Dr Claus Könlein dans son livre intitulé Virus-Wahn , en français « Délire de virus ». Couverture: https://i0.wp.com/exlibris.azureedge.net/covers/9783/8918/9147/6/9783891891476xl.jpg?resize=168%2C233&ssl=1

Virus – Wahn

Et la censure de kla.tv.  https://www.kla.tv/fr

Ce qui se dessine derrière cette crise sanitaire, c’est la toute puissance d’une petite élite qui réussit du jour au lendemain à priver tous les gens de la planète de toutes leurs libertés. Le virus et le battage médiatique ne servent qu’à terroriser la population et la maintenir dans la stricte obéissance. Il n’y a pas de commission d’enquête sur la réelle dangerosité du virus, ni personne qui réclame les preuves scientifiques de l’existence de ce virus, ni personne qui se demande s’il y a une réelle contamination, ni personne qui remet en question le confinement et l’arrêt brutal de l’économie. C’est la pensée unique et les personnes qui demandent des comptes sont tout de suite discréditées par la fameuse théorie du complot! C’est justement cette absence de contre expertise qui suggère le totalitarisme qui est en train de se mettre en place et  le virus, s’il existe, n’est rien par rapport au genre de vie qui nous attend et qui attend celle de nos enfants et petits enfants. C’est surtout cela qui fait peur et qui devrait faire peur aux gens!

Voir le commerce de la peur, petite bande dessinée

Posted in Non classé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *